Make your own free website on Tripod.com

Une exemple de procédure à suivre

Pour vous donner une idée du déroulement des opérations, voici ce que je fais, la voie choisie étant l'inoculation liquide multispores en milieu classique de seigle:

  1. Jour 1 : Je prépare 3 boîtes de Pétri ainsi qu'un bocal de 2.5 dl rempli à moitié d'eau distillé que je stérilise durant 30mn. Deux heures après (le temps que tout refroidissent suffisamment), j'inocule le bocal à l'aide de la boucle à inoculation. Auparavant j'avais suivis ce qui est décris dans le chapitre parlant des règles de propreté à suivre.
    Je stocke le bocal et les boîtes de Pétri dans un endroit propre et obscure dont la température se situe entre 20 et 25 deg. C.
  2. Jour 5 : J'inocule quelques gouttes provenants du bocal sur une boîte de Pétri. Je commence à préparer quelques bocaux de seigles ce jour-ci ainsi que les jours qui suivent.
  3. Jour 9 : Je vérifie que ce qui a poussé sur la boîte de Pétri ne soit que du mycélium, de cette façon je suis sûr que la solution du bocal n'est pas contaminée.
    Attention: Si vous constatez la présence de contaminants, il faudra soit refaire une solution, soit abandonner inoculation liquide multispore au profit de l'inoculation d'une souche cultivée sur agar.
    Si la solution n'est pas contaminée, je procède à inoculation des bocaux de seigle. Je stocke les bocaux de seigle à environ 25 deg. C. et le bocal de solution au frais.
  4. Jour 15 : Les bocaux de seigles présentent de jolies zones de mycélium qui s'étendent de jours en jours. Pas de signes de contaminations. J'attend que le bocal soit à moitié colonisé et je le secoue.
  5. Jour 25 : Les bocaux sont entièrement colonisés. Je prépare les récipients de fruitaison et j'applique la couche de protection. Le tout est maintenu à environ 25 deg. C.
  6. Jour 30 : Le mycélium commence à percer la couche de protection : il est temps de ventiler et d'introduire la lumière. Le tout est maintenu à 25 deg. C. et un fort taux d'humidité est maintenu à l'intérieur.
  7. Jour 45 : Happy birthday ! Mes efforts sont récompensés : les premiers spécimens matures apparaissent. J'utilise le scalpel pour les couper à la base. Je les mets à sécher.

Notez que le timing donné peut varier de plusieurs jours pour chaque étape.

Vous avez maintenant une idée sans doute plus précise de ce qu'il y à faire, cela parait peut-être laborieux mais cela procure un grand plaisir lorsqu'on peut enfin voire "ses" bébés.