Make your own free website on Tripod.com

4. Procédures à suivre pour garder une bonne hygiène

Introduction

Comme je l'ai déjà dit auparavant, il faudra s'efforcer de garder un maximum de propreté afin d'éviter que des contaminants ne s'introduisent dans notre milieu de culture (pot de seigle, solution de spores, boîte de Pétri).

Le premier effort que vous avez fait a été de construire la boîte à inoculation : à l'intérieur, les mouvements d'air son grandement atténués. Bien que des micro-organismes subsistent dedans, il auront beaucoup moins l'occasion de se déplacer pour aller contaminer notre culture.

Lors de l'utilisation de la boîte à inoculation

15 mn avant l'utilisation de la boîte :

Utilisation du scalpel ou de la boucle

Recommandation pour les Boîtes de Pétri

Recommandation pour les bocaux de seigle/boulettes

Recommandation générales

Quelques mots sur les générateurs d'ions

La revue du florida mycology research center conseille vivement l'utilisation d'un générateur d'ions négatifs muni d'une base positive. Qu'est-ce donc ? Voici quelques explications.

Ces appareils sont des ionisateurs d'air qui fonctionnent suivant le principe d'effet de pointe : des petites pointes métaliques sont mises sous un potentiel électrique élevé. Grâce à l'effet de pointe, leur extrémité se trouve à un potentiel encore plus élevé, d'où arrachage (ou apport) d'électrons aux molécules d'air qui se trouvent à proximités. Ces molécules ayants aquises en potentiel de même signe que la pointe, elles en seront repousées, d'où création d'un courant d'air ionisé émanant de la pointe. Les ions ainsi crées vont se propager dans le milieu ambiant, se coller aux micro-particules en suspension dans l'air par effet electro-statiques, puis se déposer sur une surface au potentiel opposé, en l'occurence, soit les murs, soit la base positive du générateur.

En bref, outre l'apport bénéfique pour la santé que procure la ionisation, cela permet d'enlever diverses micro-particules (poussière, pollens, spores, ...) présentes dans une pièce. C'est exactement ce qu'il nous faut pour limiter les risques de contamination.

Se procurer un appareil de ce genre, à bas prix, est une autre affaire : pour ma part j'ai réussi à en trouver un dans un grand magazin au rayon fumeurs sous l'appellation de réducteur d'odeur provoquée par la fumeur de tabac, pour 20 Fr. (en solde).

Je l'utilise de la façon suivante :

Il parait qu'il est également possible de n'utiliser qu'un générateur et de se passer de la boîte, mais cela je ne l'ai pas testé.