Make your own free website on Tripod.com

11. La culture extérieure

Certaines espèces, comme la famille des psilocybes cyanescens (psychoactif) et le stropharia rugoso-anulata (comestible), se prètent bien à la culture naturelle extérieure. Ces espèces sont des dégradeurs de bois.

La marche à suivre est la suivante :

Détail des opérations

Préparez 2-3 bocaux de 1 l. avec du seigle envahit par du mycélium de l'espèce désirée. L'inoculation de spore en solution liquide est une voie possible.

Préparez un mélange constitué d'une moitié de petits copeaux/sciure de bois (genre litière pour amster) et de l'autre moitié de morceau de bois plus gros : 2-4 cm de long par 0.5-1 cm de large. Ces derniers peuvent être achetés dans un 'Garden Center', ce genre de morceau de bois étant utilisé pour protéger certains arrangement de jardins des rigueurs de l'hiver. Les morceaux plus gros permettent de stocker l'humidité de façon plus efficace. Des boulettes d'argiles expansées pourraient aussi être utilisées mais ont l'inconvénient de ne pas être dégradable très rapidement.

Préparez l'equivalent du volume de 2-3 gros sacs poubelle. Faites tremper le mélange durant une nuit dans de l'eau et égouttez-le bien le lendemain.

Procédez ensuite à l'inoculation du bois à l'aide du seigle. Utilisez un bocal de 1 l. pour un gros sac poubelle : secouez le bocal de seigle de façon à briser les amats de grains et en remplissant votre sac de bois, répartissez au moins les grains dedans.

Fermez le sac et percez quelques petits trous répartits sur tout le sac à l'aide d'une épingle. Stockez le tout à 20-22 deg. C.

La colonisation du bois par le mycélium va prendre environ 1 mois. Durant ce temps retourner et secouez au moins une fois les sacs de façon à empècher que les endroits trop compressé ne puissent être envahit par le mycélium.

Eventuellement, pour vous assurez que les sacs n'ont pas trop perdu de leur humidité par les trous, vous pouvez relevez leur poids (à l'aide d'un pèse personne) au moment de l'inoculation et le vérifier durant l'incubation. Ajoutez de l'eau si la déperdition dépasse 10%.

Dès la fin des dernières glées vous pouvez préparez un lit de bois d'environ 20-30 cm d'épaisseur dans un endroit qui sera en permanence ombragé, de façon à maintenir facilement l'humidité du lit. Il y a l'embaras du choix pour cet endroit :

Vous devrez entretenir le lit de façon à ce qu'il ne se désèche jamais. Par exemple, durant la saison chaude, le couvrir d'une bâche plastique percée de quelques trous et/ou l'arrosez tout les 10 jours. Une autre idée est de creuser un trou carré de 30 cm de profondeur et de mettre le lit de bois dedans.

Idéalement le lit de bois devrait avoir les conditions suivantes :

A vous de faire marcher votre imagination pour obtenir ces paramètres.

Notez que certaines espèces (p.ex le psilocybe cyanescens astoria ossip (=azurescens)) ont besoin de température proche des gelée pour que la fruitaison se déclenche, de plus il n'est pas garanti que cela fonctionne durant la première année ...

Entretien perpétuel

Avec cette méthode, il est facile de maintenir une culture d'année en année. A chaque début de saison préparez un nouveau mélange de bois que vous mélangerez avec le bois du lit. De cette manière vous pourrez étendre votre culture d'année en année.