Make your own free website on Tripod.com

Construction du Terrarium.

La principale raison du terrarium est de fournir la haute humidité requise pour le développement des champignons. Le gâteau de riz vivra à l’intérieur du terrarium durant la phase de récolte.

Il y a trois installations différentes dans ce document. Les deux premiers sont basés sur un travail de Psylocybe Fanaticus. Ils marchent, et vous aurez des champignons, mais ils demandent beaucoup d’attention, et la production sera très limitée comparativement à la troisième option. Je vous recommande fortement de choisir celui qui utilise un humidificateur a ultra son pour maintenir une forte humidité. Il demande une maintenance limitée et marche très bien.

Les trois terrariums demandent la même chambre de culture. La différence est la stratégie pour maintenir l’humidité a l’intérieur. Si vous voulez, vous pouvez démarrer avec une des versions les plus simples et plus tard passer a une différente si vous n’êtes pas content d’elle. Notez que si vous démarrez avec l’humidificateur à ultra son, nous ne pensons pas que vous passerez à une autre version.

Chambre de culture de base.

La glacière a besoin d’un couvercle hermétique. L’idée est de sceller dans l’humidité, mois il est hermétique, plus c’est difficile. Excepté la glacière, vous pouvez tout trouver dans une quincaillerie. Plus bas, les diagrammes détaillent les divers composants.

Le but du grillage est de tenir les gâteaux de riz loin du fond de la glacière, ou les moisissures se mettent. La chose la plus simple à faire est de couper un bout de grillage 3 Cm plus large que la glacière et d’en plier les bords à 1,5 Cm avec une paire de pince. Bien souvent, quand les champignons poussent la place au-dessus d’eux est un problème. Essayez de ne pas surélever de plus de 1,5 Cm. Cela évitera de gâcher de la place.

Si vous utilisez la méthode du pulvérisateur manuel pour ajouter de l’humidité, il faudra installer un égouttoir. Si vous utilisez un bulleur d’aquarium ou un humidificateur a ultra son, c’est optionnel mais toujours une bonne idée. Lorsque l’humidité condense à l’intérieur du terrarium, cela protège le gâteau de riz contre « la pluie » qui pourrais lui tomber dessus. L’humidité qui se forme sur le couvercle de la glacière qui peut goutter sera arrêtée par l’égouttoir. Toute l’humidité qui se formera sur la face du dessous de l'égouttoir, formera des gouttes qui glisseront sur le coté du terrarium, ou elles pourront goutter sans abîmer le gâteau de riz. Si vous utilisez un morceau de plexiglass texturé sur une face. Mettez la face texturée en haut. Vous voulez une surface lisse sur la face du dessous, de manière a ce que l’humidité descende sur le bord du terrarium.

L’égouttoir est maintenu par des verrous collés sur le coté de la glacière. Selon la taille des bocaux que vous utilisez et la hauteur de du grillage, vous devrez penser au positionnement des pots. Vous voulez que l'égouttoir soit le plus incliné possible pour faire glisser l’eau facilement, mais vous le voulez suffisamment haut pour que vos champignons aient la place de pousser. L’égouttoir doit bien s’emboîter. Vous avez besoin d’un petit espace sur les cotés pour laisser l’air circuler, mais laissez le petit. Environ 6 mm sont bon. En d’autres mots l'égouttoir doit bien s’encastrer dans la glacière, mais il ne doit pas être étanche. Aussi rappelez-vous quand vous coupez égouttoir que vous ne pouvez pas aller en haut de la glacière, parce que le couvercle rentre dans la glacière.

Si vous utilisez une glacière en polystyrène expansé, vous devrez utiliser des rondelles pour les verrous. Cela empêchera les crochets d'abîmer la glacière quand vous manipulerez l’égouttoir.

Le haut de la glacière a aussi besoin d’être modifié pour permettre à la lumière de rentrer dans le terrarium. Les Psilocybe Cubensis sont des champignons phototropiques. Ils ont besoin de lumière pour commencer la formation d' aiguilles et pour dire au champignon ou est le haut. Vous devez avoir du Plexiglas restant de l'égouttoir qui peut être utilisé a ce propos. Faites un trou dans le haut de la glacière. Coupez un morceau de plexi glass un peu plus grand que le trou dans le couvercle de la glacière. Faites un collier de colle silicone tout autour du couvercle de la glacière Positionnez le Plexiglas sur le trou et laissez la colle prendre.

Et voila! La chambre de base est faite. Maintenant vous avez besoin de choisir la méthode que vous allez utiliser pour maintenir une forte humidité et la concentration de CO2 basse quand les champignons pousseront.

Méthode 1: Pulvérisation manuelle.

C’est la méthode que « Psylocybe Fanaticus » recommande aux cultivateurs amateurs pour faire pousser des champignons. C’est la moins chère. C’est celle qui demande le plus de travail et vous demande de respecter un planning. La seule chose en plus dont vous avez besoin est un pulvérisateur qui fera une fine buée. La procédure est la suivante: Au moins 4 fois par jour, il faut injecter de l’humidité dans le terrarium avec le pulvérisateur. Au moins deux fois par jour, le CO2 qui s’est fabriqué a besoin être éliminé. Une fois par jour vous devez enlever l’eau du fond du terrarium qui s’est condensé ici. Vous pouvez pomper l’eau, ou vous pouvez retirer doucement chaque gâteau, et retourner le terrarium. Si vous enlevez les gâteaux, faites attention. A chaque endroit que vous toucherez, le gâteau ne fruitera pas. Vous devrez prendre a chaque fois le gâteau au même endroit.

Deux fois par jour, le CO2 qui s’est accumulé dans la chambre doit être enlevé. Une méthode est d’enlever égouttoir et de ventiler l’intérieur de la glacière pendant 10 ou 15 secondes. Une autre méthode qui marche bien est d’utiliser un sèche cheveux. Descendez le dans le terrarium avec la sortie pointant vers le haut et en dehors du terrarium. Cela aspirera tout le CO2 en dehors de la chambre. Ne touchez pas le gâteau de riz avec l’air chaud. Ca les abîmerait. Si votre sèche cheveu a une position froide utilisez la plutôt la chaude.

Pour créer de l’humidité dans le terrarium, il faut utiliser un pulvérisateur capable de créer une fine brume. Il y a beaucoup de produits qui ont un embout de pulvérisation ajustable, mais soyez sur que le votre fait une très fine brume. Si vous en recyclez un, soyez sur qu’il a été nettoyé des produits chimiques originels. Il faut qu’il soit parfaitement propre et qu’il ne contienne rien qui endommagera le champignon. La chose la plus sur a faire est d’en acheter un de bonne qualité.

De façon à créer l’environnement humide nécessaire dans le terrarium, l’embout est glissé sous le couvercle de la glacière et on pulvérise au centre de l'égouttoir.

Apres avoir pulvérisé pendant 5 secondes, retirez le pulvérisateur de la glacière et fermez le couvercle rapidement pour enfermer la vapeur. Les petites gouttes d’eau augmentent terriblement l’humidité de la chambre. Le gâteau de riz ne doit pas être pulvérisé directement. Le mycelium est très fragile et le faire l’abîme. Le terrarium doit être pulvérisé au moins quatre fois par jour. Plus c’est encore mieux. Cette installation marche et n’est pas cher, mais c’est le seul bien que je peux en dire. Vous devenez esclave de votre terrarium. Si vous oubliez deux pulvérisations, vos champignons en souffriront définitivement. Aussi vous ne pouvez pas faire pousser beaucoup de champignons a chaque fois. Les champignons pompent toute l’humidité de l’air et cette méthode ne produit pas beaucoup de surplus.

Méthode 2: Utilisation d’un bulleur d’aquarium.

La base de ce système a été inventé par « Psylocybe Fanaticus ». Il y a beaucoup d’amélioration de cette adaptation dans cette section qui ne sont pas de la méthode originale. L’idée est de créer de l’humidité en bullant de l’air dans de l’eau. Pour cela on utilise une petite pompe d’aquarium et une pierre de bullage. Cette méthode est peu chère et permet au terrarium d’exister sans votre attention constante. Sa limitation majeure dépend de comment elle est installée, elle peut seulement augmenter de 15% l’humidité de l’air ambiant. L’humidité minimum acceptable que le champignon a besoin est de 85%. Si l’humidité ambiante descend en dessous de 70 % durant la croissance, vous aurez quelques problèmes mêmes si vous avez optimisé l’installation. Si vous avez plus que quelques champignons qui poussent, il est possible que ce système ne puisse pas fournir l’humidité nécessaire. Vous aurez toujours besoin du pulvériser manuellement le terrarium occasionnellement pour augmenter l’humidité. Quelques fois par jour seront suffisantes.

Tout le matériel nécessaire peut être obtenu dans un magasin d’articles pour animaux.

La stratégie de base est de placer un pot d ’eau dans le terrarium, et de faire des bulles d ’air au travers. Un trou peut être fait dans égouttoir pour laisser passer le pot. Le haut du pot doit être au-dessus de l’égouttoir pour que les champignons soient protégés des gouttes d’eau qui sont produites. Il y a plusieurs façons d’installer le système. Si la pompe est à l’extérieur du terrarium avec un tuyau qui va au terrarium. L’humidité sera augmentée de 10% par rapport à l’air ambiant. Un des bénéfices de cette installation et que l’air est constamment échangé et le cultivateur n’a pas besoin d’éliminer le CO2 tous les jours. Un petit trou peut être fait à la base du terrarium pour laisser l’eau et le CO2 s’échapper. Le trou doit être suffisant pour que l’eau ne goutte pas et bouche le trou. U trou d’un centimètre fera l’affaire. Notez qu’un petit trou doit être percé sur le coté de la glacière pour permettre au tuyau d’air de rentrer dans la glacière. Vous ne pouvez pas le coincer entre le couvercle et la glacière, Vous n’aurez pas assez d’humidité si le couvercle n’est pas fermé.

Une autre méthode pour installer cette stratégie est de mettre la pompe dans la glacière. De cette manière le même air est recirculé. Qui augmente constamment son humidité. Cela peut augmenter l’humidité de 15% par rapport à l’air ambiant. Cette installation a plusieurs désavantages. D’abord, la manière d’avoir une forte humidité est de recirculer constamment le même air. Cela veut dire que l’on ne peut pas faire de trou au fond du terrarium. Pour permettre d’évacuer l’eau et le CO2. Vous devrez enlever le CO2 une fois par jour. Le second désavantage est que la pompe génère de la chaleur et peut réchauffer le terrarium. De plus de 7 C. Cela peut ou ne pas être acceptable. Il y a un point à noter. La pompe a air créera des vibrations. Il est mieux de suspendre la pompe a air a un élastique pour absorber ses vibrations. Un bout de cintre en fil d’acier peut être suspendu d’un coté a l’autre du terrarium ou on y suspendra la pompe à air. Contrairement au tuyau d’air qui rentre sur le coté du terrarium le cordon d’alimentation peut être coincé dans le couvercle. Notez aussi que la position du bout de fer soutenant la pompe n’a pas d’importance. Il peut être mieux de le tourner de 90 par rapport à ce que l’on voit sur le dessin, il sera plus facile d’enlever l’égouttoir quand vous entretiendrez le terrarium. Aussi le cordon d’alimentation et le tuyau peuvent recevoir des vibrations, qui les démonteront. L solution est de les attacher au fer de support.

Méthode 3: Utilisation d’un humidificateur a ultra son.

C’est la meilleure méthode. Vous vous libérerez de la tyrannie du terrarium. Sans effort il produira suffisamment d’humidité pour tous les champignons que vous pourrez faire pousser en une fois. Cette méthode éliminera automatiquement le CO2 avant qu’il apparaisse. Le seul problème est que l’humidificateur coûte environ 200 F. Un peut plus pour un super bien, un peu moins pour une version économique. Tout humidificateur a ultra son marchera.

Un humidificateur a vapeur n’est pas facile à intégrer dans cette installation. D’abord la vapeur qu’il émet est trop chaude et tuera les champignons. La deuxième raison est qu’il marche au maximum. Ils n’ont pas de bouton de contrôle comme les humidificateurs à ultra son.

D’abord, on a besoin d’un petit trou dans la chambre de culture de base pour laisser s’échapper l’eau et le CO2. Il doit être au bas de la glacière. Il doit être suffisamment gros pour que l’eau ne baigne pas et ne le bouche pas. 1,3 à 2 Cm sont bons.

Cette installation utilise un humidificateur a ultra son pour produire de l’air qui est proche de 100 % d’humidité. Le débit d’air est limité par le fait qu’il doit voyager au travers d’un tube vinyle de 1 Cm. Ce qui est parfait car nous voulons limiter le montant d’air délivré au terrarium. L’ humidificateur générera un air très humide, mais l’air aura aussi des particules d’eau en suspension. A chaque fois qu’une particule en touche une autre l’eau tombe, elles se mélangent. Nous ne voulons pas que de la pourriture se forme sur les gâteaux de riz, alors limiter le nombre de gouttes suspendues dans le terrarium et un grand pas vers le but.

Alors l’air a besoin être asséché. ( Adaptation - 21)

L’air passe par différents étages ou il est autorisé à tourbillonner et condenser. Chacune de ces étages est fait dans des bouteilles de coca de 2 Litres ou d’autres containers. Ces étages sont connectés ensemble avec du tube vinyle de 1 Cm.

Chaque fois que l’on utilise un tube vinyle, il faut le flûter. Ce qui veut dire qu’il ne doit pas être coupé d’équerre, mais plutôt avec un angle très aigue. Il est nécessaire d’aider l’humidité qui se condense a l’intérieur du tuyau à goutter quand elle a atteins le bout du tuyau. Sinon, elle formera une grosse goutte qui pourra boucher le tuyau. A ce point vous n’aurez pas d’humidité entrant dans le terrarium.

Percez un trou de 1 Cm au centre du couvercle de sortie de l’humidificateur. Insérez une bague. Mettez une goutte de colle silicone dans la fente par laquelle la vapeur sort normalement. Vous voulez boucher cette fente. La seule sortie pour la vapeur doit être au travers d’un tube vinyle qui sera enfoncé dans la bague.

Enlevez les étiquettes des bouteilles de coca. Tout grand conteneur en plastique peut être utilisé mais la bouteille de coca de deux litres est très bien car elle vous permet de voir a l’intérieur. C’est très utile plus tard pour déterminer si le terrarium fonctionne correctement. Vous verrez si l’humidité collecté dans les bouteilles a besoin d’être enlevé.

Chauffez les pas sur les verrous de 9 mm en utilisant un brûleur de cuisinière. Un briquet marchera mais ça prendra plus de temps. Tenez le verrou avec les pinces. Quand le verrou est chaud, percez deux trous net et rapidement dans chaque bouteille. (Adaptation-15)

Voir le dessin suivant pour les détails

.

Le verrou qui est utilisé est délibérément plus petit que le trou que l’on a besoin. Le verrou chaud fondra le trou un peu plus gros qu’il est quand il est percé dans la bouteille plastique. Vous pourrez insérer la vis une deuxième fois dans le trou en la laissant toucher les bords pour étendre le diamètre des trous. Parfois des petits morceaux de plastique colleront au bord du trou. Utilisez un couteau aiguisé pour nettoyer les bords et insérer un bracelet. Testez la tenue du tube au travers du bracelet. Il doit être très ajusté et étanche a l’air, mais il ne doit pas rétrécir trop le diamètre intérieur du tube.

Raccordez un bout de tube de l’humidificateur à la première bouteille. Flûtez les deux extrémités de chaque bout de tube. Connectez cette bouteille a la suivante. Faites cela jusqu’à ce que vous aillez raccordé les quatre bouteilles. Le dessin montre trois bouteilles parce que c’est ce qu'il est normalement nécessaire, mais connectez les quatre. Raccordez la dernière bouteille au terrarium. Vous aurez besoin de faire un trou sur le coté et d’insérer le tube. Le tube doit souffler de l’air humide sur la partie supérieur de l’égouttoir.

Voir dessin.

Tester l’installation a humidificateur a ultra son:

Remplissez l’humidificateur d’eau et positionnez les étages de bouteilles entre l’humidificateur et le terrarium. A aucun endroit les tubes vinyle ne doivent avoir un point bas pour que de la condensation se forme et bouche la ligne. De la condensation se formera dans les tuyaux mais elle doit glisser et goutter au bout. Mettez le niveau d’humidité au minimum. Ce sera toujours plus que ce que vous aurez besoin. (Adaptation - 19).

Après que vous ayez laissé le temps de stabiliser, vous verrez que chaque étage de bouteille a moins de buée que le précédant. Habituellement 3 bouteilles et le bon nombre, mais selon votre humidificateur et l’humidité ambiante, ce peut être plus ou moins. Vous voulez que la dernière bouteille ait le plus mince signe de buée a l’intérieur. Ajoutez ou enlevez des étages comme nécessaire. L’humidité é dans le terrarium doit se stabiliser a 90 %. La quantité d’humidité idéale est le maximum sans que des moisissures se forment sur les gâteaux de riz. Notez que la plupart des humidimètre que vous trouvez en magasin ne sont pas précis.


Retour à la table des matières.